CFM - Madagasikara

communiqué du 06-12-2018

COMMUNIQUE DE PRESSE
ATELIER SUR LA PRÉVENTION DES CRISES ÉLECTORALES POUR LE DEUXIEME TOUR DE L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE
JEUDI 6 DÉCEMBRE 2018 HÔTEL PANORAMA
ENTITÉS REPRÉSENTÉES : HCDDED – CPC FANDIO – PEV (prevention electoral violence)- BIANCO MINISTÈRE DE LA DÉFENSE – TRANSPARENCE INTERNATIONAL – DROIT DE L HOMME – OBSERVATEUR DE L UNION AFRICAINE


Les 33 membres du CFM, entourés du staff technique ont invité les entités partenaires et surtout celles au sein du Comité paritaire de la charte de conduite ainsi que quelques organes étatiques concernés par la prévention de crise en cette période électorale.
Tous les participants ont reconnu que le 1er tour s’est passé dans le calme malgré quelques imperfections techniques constatées. Et cet atelier a pour objectif de faire régner cette ambiance pendant le deuxième tour et éviter que les erreurs ne se renouvellent plus.
Objectif : la stabilité politique pendant la période post-électorale afin de parvenir à la véritable réconciliation nationale.
Les difficultés se situent au niveau de la date du deuxième tour qui entre dans la période de pluies. Problème qui risque d’augmenter l’abstentionnisme, sans parler du problème des cartes électorales qui ne sont pas distribuées, ainsi que la collecte des résultats en cette période de pluie. Faut-il rappeler que l’abstentionnisme est à l’origine du fait qu’un président mal élu sera à tête du pays.
« L’atelier d’aujourd’hui, se présente comme la suite logique des activités déjà réaliser en matière d’apaisement. L’objectif à atteindre est centré sur le renforcement des valeurs liées à la démocratie, à la non-violence et à la paix dans le système électoral du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2018 », a souligné le Président du .cfm lors de son discours.
« L’objectif est surtout de rassurer le peuple que son choix se traduit réellement sur les résultats de vote et que les candidats une fois élus garantissent la réconciliation nationale et respecteront les résultats de vote », a par la suite expliqué le Président du CFM, devant la presse.
L’occasion a permis au représentant de ministère en charge de la défense nationale de préciser sur les dispositifs de sécurité seront renforcés au deuxième tour. « La couverture sur tout le territoire du pays sera garantie »
RECOMMANDATIONS :
A COURT TERME :
– Proposer aux deux candidats de signer la charte de bonne conduite dans sa nouvelle version correspondant au contexte actuel et de faire un engagement pour le respect d’unité nationale et du soatoavina malagasy. – Afficher les résultats par bureau de vote, chose qui n’est pas faite lors du premier tour. – Consulter la CENI et l’entité étatique responsable, ceci dans le but d’accélérer la distribution de cartes électorales qui restent auprès des bureaux des fokontany.
A LONG TERME : Le CFM propose à l’instance dirigeante d’annuler l’usage des cartes électorales. Seule la carte d’identité nationale suffit, comme dans nombreux pays afin d’éviter le problème de distribution des cartes électorales.
– Mise en place d’un espace de dialogue

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Visiteurs

0070878
Aujourdhui : 125
Ce mois : 607
Total Visite : 70878
En ligne : 3